Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 22:31

Pour la présentation de mon nouvel album consacré à Ramatuelle,
j'ai souhaité rendre hommage à Gérard Philipe et vous parler d'un temps
que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître...


" 25 novembre 1959.  Au 2ème étage du 17 rue de Tournon,
derrière les volets blancs, le Cid repose.
Il est allongé sur son lit dans sa tenue de grand d'Espagne, velours noir à crevets blancs, haut-de-chausse gris et pourpoint cerclé de broderies.  Une cape rouge l'enveloppe dont le col évasé retombe autour du cou comme des feuilles de nénuphar.
Il a une orchidée à la place du coeur."
                                                                                            Boomer Café, le site des fifties.



Le diable au corps
(1947)  -  Fanfan la tulipe (1952)  -  La fièvre monte à El Pao (1959)
Dans Les orgueilleux d'Yves Allégret (1953), il est sublime dans le rôle de Georges, un ancien médecin alcoolique, aux côtés de Michèle Morgan.

En 1951, il triomphe dans le rôle de Rodrigue (le Cid de Pierre Corneille), joué dans la cour du Palais des Papes d'Avignon.

Le 25 novembre 1959, en pleine gloire, Gérard Philipe décède emporté par une crise cardiaque à l'âge de 36 ans plongeant dans la tristesse ses nombreux admirateurs et admiratrices.

Il est enterré dans le costume de Rodrigue conformément à ses dernières volontés au petit cimetière de Ramatuelle dans le sud de la France.

Quelques années après sa mort, Anne Philipe, son épouse écrit "le temps d'un soupir", une lettre ouverte à l'absent, un livre émouvant, simple et touchant.

 

Paris Match titre "La mort du Cid" - Anne Philipe au cimetière de Ramatuelle
Source des photos : Boomer Café le site des fifties.

 

 

Dans le joli village de Ramatuelle, l'école porte son nom.
Un peu plus loin se trouve le petit cimetière.  A peine y avions-nous fait quelques pas qu'une dame âgée nous indiquait spontanément où se trouvait la tombe de l'enfant du pays.
L'endroit est d'une grande sobriété et il est demandé de ne pas déposer de fleurs.
Quelqu'un n'a pas résisté...







 " Les siens l'ont emporté dans le ciel des dernières vacances, à Ramatuelle,
près de la mer, pour qu'il soit à jamais le songe du sable et du soleil,
hors des brouillards, et qu'il demeure éternellement
 la preuve de la jeunesse du monde.
Et le passant, tant il fera beau sur sa tombe, dira :
non, Perdican n'est pas mort !  Simplement il avait trop joué,
il lui fallait se reposer d'un long sommeil "
                                                                                                                     Aragon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Buys - dans Gens
commenter cet article

commentaires

Diana 25/11/2009 06:00


Merci pour ces photos et pour ce rappel (pour un comédien, c'est normal...) de Gérard Philipe. A l'occasion du cinquantième anniversaire (un demi-siècle !) de sa mort, souvenons-nous de l'homme et
de l'artiste, et une pensée pour sa fille Anne-Marie Philipe.


Danielle Buys 25/11/2009 14:51


Merci Diana pour ce rappel comme tu dis si bien.  Gérard Philipe était un acteur exceptionnel, jamais je n'oublierai son talent et son beau visage.  50 ans déjà, c'est comme si c'était
hier...


catherine 25/04/2009 07:22

Je m'en souviens comme si c'était hier, c'était le jour de ma fête et je venais d'être opérée de l'appendicite. J'avais 15 ans et j'étais folle de lui.

Danielle Buys 25/04/2009 18:56


Moi aussi je l'aimais beaucoup, il était si beau, si émouvant...
Merci Catherine d'être passée me voir et de m'avoir écrit.
Je découvre ton blog petit à petit et je le trouve très beau, très nature, très vivifiant. J'y reviendrai.
Bonne continuation.
Danielle.


Présentation

  • : Le blog de Danielle Buys
  • : " A tous ceux qui voient le monde bien plus beau à travers un viseur ". Katrin Eismann.
  • Contact

Albums photos

 

 

 

   
  Couverture-album-Biarritz-1

Il y a    personne(s) sur ce blog

Merci pour votre visite !