Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 07:15


A vous Béatrice Ephrussi,
à vous Madame,
je dédie cette fleur photographiée dans votre jardin.
Puisse-t-elle vous émerveiller,
où que vous soyez...





 
Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:00


Collectionneuse réputée, habituée au somptueux cadre du Château de Ferrières
et de l'hôtel Talleyrand, Béatrice Ephrussi avait la passion de l'art.
Elle faisait parvenir par train jusqu'à Beaulieu des oeuvres qu'elle sélectionnait
sur le quai de la gare.
Portant son goût pour l'art à l'extrême, on dit qu'elle acheta une chapelle
pour n'en retirer qu'une fresque.

______

Le patio couvert

De belles colonnades en marbre rose de Vérone soutiennent des arcades
de style Renaissance italienne.
Au-dessus, courent des galeries aux voûtes hispano-mauresques, bordées de balcons.

Le patio, où Béatrice donnait ses réceptions, a gardé sa vocation de galerie
et présente un ensemble d'oeuvres d'art médiéval et Renaissance
dont un tableau attribué au vénitien Carpaccio (env. 1460-1525),
représentant un Condottiere.




Elle avait elle-même fait aménager cette demeure en une suite de salons, galeries,
cabinets, chambres et boudoirs, utilisant pour dominante la couleur ocre.





Lors de ses séjours à la villa, on raconte que la baronne,
qui avait une prédilection pour le XVIIIème siècle, à l'instar de la haute société de son époque,
avait reçu ses amies habillée à l'image de la reine Marie-Antoinette
dont elle avait acquis la table de whist.
Autour d'elle, des domestiques prenaient soin de la maison avec diligence.




Un voeu réalisé

A la mort de la Baronne Ephrussi en 1934, l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France
reçut en legs la propriété et plus de 5300 oeuvres d'art, afin de créer un musée
qui garderait "l'aspect d'un salon" dans l'esprit des musées Nissim de Camondo
ou Jacquemart-André.
Conformément à son voeu, la villa rassemble aujourd'hui
l'ensemble des collections que la baronne avait accumulées au cours de son existence
et réparties dans ses différentes demeures de Paris et de la Côte d'Azur.




Le salon Louis XVI contient une pendule Faune et bacchante de Pierre Gouthière,
l'inventeur de la dorure au mat, ainsi que des candélabres
de son disciple et successeur Pierre-Philippe Thomire.




On découvre au détour des appartements de la baronne,
un ravissant boudoir agrémenté de boiseries néo-pompéennes servant d'écrin à un secrétaire à bonheur du jour de l'ébéniste attitré de Marie-Antoinette, Jean-Henri Riesener.






Dans la chambre, le mobilier Louis XVI inclut également une commode transition
de l'un de ses meilleurs représentants : Nicolas Petit.
Sur la commode, un portrait de Béatrice Ephrussi.




La villa aujourd'hui

La villa Ephrussi de Rothschild a été confiée à Culturespaces
qui en assure la mise en valeur et la gestion depuis 1991
avec le soutien de l'Académie des Beaux-Arts, du Conseil Général des Alpes Maritimes,
de l'association des Amis de la villa et de plusieurs mécènes.
La villa et les jardins ont fait l'objet d'un grand programme de restauration.
Plus de 150.000 visiteurs y sont accueillis chaque année, ainsi que
des manifestations culturelles et de prestige.

______


Les commentaires qui accompagnent mes photos sont tirés
de la brochure offerte lors de la visite de la villa.

______


A l'attention des photographes

Les photos de ce dernier post "dans l'intimité de la baronne"
ont été réalisées par mes soins à main levée, sans trépied ni flash.
La plupart d'entre-elles, prises à contre-jour et donc très sombres, ont fait l'objet d'un post-traitement
au moyen du logiciel Photoshop CS3, nécessitant parfois le détourage
et les réglages courbes objet après objet afin de "déboucher" les ombres.
Le résultat obtenu a été possible grâce à la prise de vue en RAW, ce que n'aurait pas permis le JPEG.


Merci à tous et toutes de l'attention que vous avez consacrée à l'ensemble de ce reportage.
Merci d'avoir apprécié mon travail.

Repost 0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 08:00


Le jardin "à la française"
est dominé par un Temple de l'Amour et une cascade à degrés.

C'est un endroit empreint de sérénité que j'ai beaucoup apprécié.












Le jardin exotique
est découpé de sentiers sinueux au milieu d'une impressionnante collection
de plantes succulentes et cactées.



A l'extrémité du jardin, la roseraie s'épanouit sous un petit temple de forme hexagonale
avec en contrebas les roses Baronne E. de Rothschild
bordées de rosiers tige Princesse de Monaco.
Plus haut, ses parterres de Dynastie de Mepitac et les rosiers grimpants Pierre de Ronsard.







Demain nous pénétrerons dans la villa de Béatrice Ephrussi.


Repost 0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 08:00


L'entrée des jardins offre une vue magnifique sur la rade de Villefranche-sur-Mer.




Le jardin lapidaire
met en scène, à l'ombre d'un camphrier et d'un cannelier de Californie,
des bas-reliefs, gargouilles provenant d'édifices civils ou religieux...
Il est à découvrir de février à avril pour ses azalées, camélia japonica, rhododendrons,
fushias, hydrangea anabelle au centre et ses surprenants solendra.













Repost 0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 08:00


Béatrice Ephrussi décida de sertir la villa dans un écrin de verdure.
A son décès, d'autres jardins à thème furent rajoutés.
Ainsi, outre les jardins "à la française", japonais et la roseraie initiaux, peut-on admirer aujourd'hui des jardins espagnol, italien, exotique, provençal, réminiscences réjouissantes
des pérégrinations de la baronne.



 

 

  

 

 

   








 

 

 

Repost 0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 22:25
 


Prenons un peu de repos après avoir escaladé les nombreuses marches
des villages que je vous ai fait visiter.
Nous y retournerons plus tard.

Suivez-moi aujourd'hui dans un endroit de rêve...
Encore un me direz-vous !
Oui mais celui-ci est tout à fait exceptionnel et je suis certaine que vous allez l'apprécier.

Je vous emmène à la villa Ephrussi de Rothschild appelée aussi Villa Ile-de-France,
un des plus beaux palais de style Renaissance de la Côte d'Azur
construit sur le sommet du Cap Ferrat entre 1905 et 1912
à Saint-Jean-Cap-Ferrat par la Baronne Béatrice Ephrussi de Rothschild (1864 - 1934).




Béatrice Ephrussi, née Rothschild, a découvert le Cap-Ferrat en 1905,
à l'époque où la Côte d'Azur était un lieu de villégiature de la haute société.

 


Future propriétaire de quatre villas à Monaco, elle avait été séduite
par la beauté naturelle de ce site voisin et avait acquis sept hectares de terrain
sur la partie la plus étroite de la presqu'île,
disputant cette parcelle au roi Léopold II de Belgique, désireux d'agrandir sa propriété mitoyenne.



 


Cinq années d'importants travaux ont été nécessaires pour construire ce "Palais",
rappelant les grandes demeures Renaissance italienne.

Plusieurs architectes furent pressentis dont Auburtin qui eut les faveurs de Béatrice Ephrussi.
Ce prix de Rome fut relayé sur la côte par Aaron Messiah.
Béatrice fit parfois réaliser les projets grandeur nature pour s'assurer du résultat final.


 

 
Béatrice Ephrussi décida de créer le jardin principal en forme de pont de navire,
orné de cascades et de bassins, avec un temple de l'Amour en proue.
Elle pouvait ainsi s'imaginer, voyant la mer de chaque côté, être à bord du vapeur "Ile de France",
dont elle avait donné le nom à la villa en souvenir d'un voyage mémorable...



 

 






Demain, nous visiterons les jardins.

N'oubliez pas le clic sur les photos format "paysage".

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Danielle Buys
  • : " A tous ceux qui voient le monde bien plus beau à travers un viseur ". Katrin Eismann.
  • Contact

Albums photos

 

 

 

   
  Couverture-album-Biarritz-1

Il y a    personne(s) sur ce blog

Merci pour votre visite !